Angers attractive pour les futurs acquéreurs

centre ville angers

Le 1er trimestre 2017 s’est montré positif pour le marché de l’immobilier dans la Cité Angevine. Un attrait pour la Capitale de l’Anjou avec cependant des disparités selon les quartiers. Parlons-Immo fait le point sur le secteur de l’immobilier angevin.

Une attraction qui impacte sur les prix

Les candidats à l’acquisition à Angers se font de plus en plus nombreux, ce qui a pour conséquence de faire grimper les prix. Un constat que fait le Président délégué à la Chambre interdépartementale des notaires, Benoît Saulnier : « Angers est plus demandée, donc plus chère ».

Les amateurs du charme de l’ancien devront débourser en moyenne 1770€/m2 pour un appartement deux pièces.

Pour ce qui est du neuf, comptez environ 226 500€ pour un bien de 67m2 au cœur de la ville.

Des disparités selon les quartiers

Si les investissements à Angers vont bon train et profitent notamment aux agences immobilières, il est à noter que certains quartiers sont plus prisés que d’autres par les acheteurs.

Le Lac-de-Maine et Saint-Léonard/Madeleine figurent parmi les secteurs les plus recherchés. Aussi, le quartier Lafayette voit prix au m2 atteindre 1600€ compte tenu de son attractivité, alors que le prix pour un appartement à la Roseraie s’évalue à 1050€/m2.

L’agglomération en tire profit

L’attractivité d’Angers rayonne sur l’ensemble de des communes voisines. Avrillé et Bouchemaine en sont les principales « bénéficiaires » puisque leurs prix ont grimpé au-dessus de la moyenne de l’agglomération.

Pour la construction d’une maison de 133m2 sur un terrain de 680m2 sur la commune d’Avrillé, comptez 256 500€. Un chiffre qui grimpe jusqu’à 299 500 pour une maison 5 pièces à Bouchemaine.

Le marché de l’immobilier dans le secteur d’Angers donc se trouve dans une spirale positive. Angers et son agglomération entendent bien continuer à se développer « dans le respect des règles d’urbanisme » assure Benoît Saulnier.