Neuf ou ancien, sur quel investissement immobilier partir ?

Neuf ancien, sur quel investissement immobilier partirLe charme de l’ancien contre la praticité du neuf. Un éternel débat pas toujours simple à trancher puisque ces deux types de biens présentent autant d’avantages que d’inconvénients. Explications et conseils sur ces deux formules.

Pourquoi se diriger vers du neuf ?

– L’acquisition d’un bien immobilier neuf va faire l’objet de frais de notaire moins élevés, situé entre 3 et 4 % du prix de vente, que dans l’ancien, que l’on évalue de 6 à 8%.

– Un logement neuf va bénéficier d’une surface optimisée qui sera adaptée non seulement à vos goûts, mais aussi à vos besoins. Des éléments de confort de type balcon, terrasse, grandes baies vitrées, etc. sont davantage présents dans le neuf.

– Autre avantage du neuf : le logement va répondre aux normes techniques en vigueur en termes d’installations électriques, gaz, etc. Ce sont autant d’investissements en moins à réaliser que si vous optez pour un bien immobilier ancien qui ne dispose pas toujours d’une mise aux normes.

– Dans le cas où il s’agit de votre première acquisition, vous pouvez bénéficier de certains avantages en termes de financement, comme le prêt à taux zéro.

Les inconvénients du neuf

– L’offre de logements neufs en centre-ville est moins abondante que l’offre dans l’ancien.

– Le manque de visibilité, c’est-à-dire de se fier à un plan sans connaitre le rendu final de la construction de votre maison neuve, peut constituer un inconvénient.

– Investir dans le neuf signifie aussi un manque de visibilité sur la fiabilité et la pérennité des entrepreneurs en charge du projet.

Pourquoi se diriger vers de l’ancien ?

– L’ancien reste plébiscité puisque les prix sont inférieurs au neuf. En revanche, d’autres dépenses à court et moyen terme de type mise aux normes de l’isolation ou encore ravalement de façade sont à anticiper. Des dépenses qui vont permettre de diminuer le montant de la facture énergétique très souvent plus élevée pour les logements anciens. A savoir : certains de ces travaux ouvrent droit au crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE).

– Amateurs de la vie en centre-ville ? L’offre de logements anciens y est plus importante.

– Aussi, l’investissement dans un logement ancien, paré de moulures ou encore de vieilles pierres, apporte un cachet certain à votre bien.

– L’emménagement y est beaucoup plus rapide : de 3 à 4 mois contre 12 à 18 mois pour un bien neuf.

 

Comme énoncé plus haut dans le document, les prix pratiqués pour du neuf sont plus élevés que pour un logement ancien. Toutefois, cette différence peut être comblée par l’aide au financement que représente le PTZ s’il s’agit de votre premier achat. Outre ces éléments, optez pour du neuf ou de l’ancien va essentiellement dépendre de vos préférences et de vos attentes.