Les SCPI : le nouveau placement en vogue

Les SCPI nouveau placement vogueUn placement immobilier peut prendre des formes diverses. On le connait plus fréquemment comme un achat en direct, c’est-à-dire un investissement dans la pierre. Or, depuis plusieurs années les SCPI, ou Société Civile de Placement Immobilier, séduisent de plus en plus et se sont solidement installées dans le paysage des placements immobiliers. Regardons de plus près le fonctionnement de ce placement dit « pierre-papier » dont les rendements battent chaque année des records.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Une Société Civile de Placement Immobilier représente un placement immobilier locatif dans des sociétés qui assurent la gestion d’immeubles de bureaux ou de petit commerce. Ces sociétés perçoivent un loyer à votre place et redistribuent chaque trimestre une quote-part proportionnelle à votre investissement.

On compte aujourd’hui 178 SCPI enregistrées dans la seule société de gestion agréée par l’AMPF, la Société de Gestion.

Les avantages d’un tel placement

Si ce placement a le vent en poupe, c’est qu’il bénéficie de prime abord d’un rendement au-delà de tout autre placement, estimé à 4,63% en 2016.

L’accès à ce type d’investissement immobilier locatif est plus simple que pour un investissement en direct : le montant minimum pour acquérir des parts se limite à quelques centaines d’euros.

Les contraintes en termes de gestion disparaissent, puisque c’est la Société de Gestion qui réalise les investissements et assure la gestion locative, administrative…

D’un point sécurité locative, les SCPI se démarquent d’un investissement en direct par exemple, puisque les risques sont mutualisés entre plusieurs biens immobiliers et donc plusieurs locataires.

Alors, même si cet outil d’épargne connait un franc succès, il convient de rappeler les contraintes et les risques qui peuvent en découler.

Inconvénients des SCPI

Les risques sont doubles :

Risque de perte en capital : vous êtes dépendant de la gestion de la Société de Gestion et de la situation du marché immobilier. Les performances d’une année ne sont pas nécessairement celles de l’année qui suit.

Risque de vacances locative : le taux d’occupation des biens composant la SCPI aura une incidence sur les dividendes perçues.