Qu’est-ce qu’une maison passive ?

Originaire d’Allemagne, la maison passive est un standard de construction écologique qui permet de chauffer son habitat naturellement, et de conserver la chaleur grâce à une isolation optimisée.

Avec l’arrivée de la nouvelle réglementation thermique (RT2020) qui va succéder à la RT2012, la demande française en maisons écologiques devrait fortement augmenter. Qu’est-ce qu’une maison passive ? Quelle différences avec une maison BBC ou BEPOS ? Quelles sont les avantages et les inconvénients ? Comment construire une maison passive ?

Fonctionnement d'une maison passive

Maison passive :  définition, avantages et inconvénients

1 – Définition

Créée en 1988, la maison passive est un label européen (Passivhaus) qui décrit un logement qui n’a pas besoin d’être chauffé, car la chaleur produite par l’ensoleillement (ouvertures, panneaux solaires…), les occupants du logement et des appareils électriques suffit à chauffer l’intérieur du bâtiment.

 

2 – Maison BBC, passive, BEPOS ? Quelles différences ?

Pour éviter toute confusion, il est nécessaire d’expliquer la différence entre une maison BBC, une maison passive et une maison BEPOS :

  • La maison BBC est une maison basse consommation, dont le standard en consommation énergétique est la RT2012,

 

  • La maison passive produit naturellement de la chaleur et la conserve suffisamment bien pour ne pas avoir à faire appel au système de chauffage qui sert d’appoint,

 

  • La maison BEPOS est un logement qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme, dont le standard est la future RT2020.

 

En savoir plus sur la maison passive et la RT2020.

 

Voici la différence en chiffres :

Type de maison

Dépense énergétique maximale pour le chauffage intérieur

Bâtiment basse consommation (BBC) | RT2012

< 50 kWh/m2/an

Maison passive (Passivhaus)

<15 kWh/m2/an

Maisons BEPOS (Bâtiment à énergie positive) RT2020

< 0 kWh/m2/an

 

La maison passive ne doit pas non plus être confondue avec la maison bioclimatique. La première est définie par une norme, tandis que la deuxième est une discipline architecturale où le choix du terrain, la conception, l’orientation et le choix des matériaux permet de chauffer et de rafraîchir la maison uniquement à l’aide des ressources naturelles (soleil et air).

 

3 – Les avantages et les inconvénients de la maison passive

La maison passive permet de réaliser des économies d’énergie, et offre un confort thermique important, mais sa conception est plus complexe qu’une maison traditionnelle.

Voici un état des lieux des avantages et inconvénients de la maison passive :

Avantages

Inconvénients

  • Économies d’énergie
  • Température confortable
  • Air intérieur propre,
  • Maisons lumineuses côté sud
  • Installations peu coûteuses
  • Faible impact écologique
  • Coût de construction plus élevé
  • Construction difficile en ville
  • Maisons sombres côté nord
  • Problèmes de surchauffe
  • Manque d’artisans spécialisés

 

4 – Comment construire une maison passive ?

La maison passive transforme l’énergie du soleil et les calories de l’air entrant en chaleur. La chaleur est conservée à l’aide d’une conception et d’un choix de matériaux spécifiques :

 

  • L’ossature bois : même si une maison en parpaings peut être passive, la construction bois est privilégiée pour son isolation et son étanchéité.

 

  • L’isolation par l’extérieur (ITE) plutôt que par l’intérieur : elle agit comme un gros manteau pour votre maison. À l’aide d’un bardage bois, et d’une couche d’isolant le long des murs, l’ITE réduit la déperdition de chaleur.

 

  • L’étanchéité à l’air : permet de supprimer les ponts thermiques et de faire baisser le taux d’humidité.

 

  • Une VMC double-flux thermodynamique : en associant une VMC double-flux à une pompe à chaleur, la ventilation permet de conserver la chaleur, et de renouveler l’air intérieur (ce qui évite la pollution de l’air).

 

 

  • L’usage d’une pompe à chaleur : elle va transformer les calories de l’air entrant pour chauffer l’eau de vos radiateurs, ou de votre chauffage au sol.

 

  • La pose de panneaux solaires : en cas de surplus, vous pourrez revendre votre électricité à EDF.