Quid du Crédit Immobilier ?

Quid Crédit ImmobilierAcheter « comptant » un bien immobilier est tout à fait possible : ce cas se retrouve notamment lorsqu’on vient de vendre un précédent logement. Mais d’une manière générale, ou du moins pour la plupart des primo-acquéreurs, un investissement dans la pierre se base sur un prêt qui aura été contracté auprès de votre banque ou d’un autre organisme financier. Découvrons dans ce document les manières de procéder afin de se trouver dans les meilleures dispositions pour réaliser un emprunt.

Quand contracter un emprunt ?

Avant toute chose, l’acquisition d’un bien immobilier ne va pas uniquement fonction de l’évolution du marché. Elle dépendra en effet aussi d’une opportunité, de moyens financiers ou encore d’un besoin.

Les taux d’emprunt

Le taux d’emprunt se définit par le montant des frais prélevés par la banque en échange de l’argent qu’elle vous aura prêtée. Afin de payer le moins cher possible son prêt, il s’agit pour vous de dénicher le taux le plus faible. Deux moyens existent pour cela : soit effectuer des recherches par vous-même ou bien d’engager les services d’un courtier en immobilier.

A l’heure de la rédaction de cet article, les taux d’emprunt repartent lentement à la hausse, après une année 2016 d’une tenue exceptionnelle.

Négocier le prêt immobilier

La négociation de votre prêt immobilier auprès de la banque va directement impacter la durée et le montant de l’emprunt que vous aurez contracté.

Au préalable, il est essentiel de consulter plusieurs établissements. Cette méthode va vous permettre de mettre les offres en concurrence et d’obtenir des avantages, tant au niveau des taux d’intérêt que des frais de dossier ou bien des primes d’assurance.

Pas le temps de négocier ? Faites appel à un courtier en crédit immobilier qui va prendre en charge votre dossier et va glaner pour vous les offres les plus intéressantes selon votre dossier.

Les aides au financement

Lorsque l’on évoque ces aides, on fait référence à plusieurs dispositifs mis en place par les pouvoirs politiques successifs, comme par exemple le Prêt à Taux Zéro ou encore le Prêt d’Epargne Logement. Ces modes de financement ont pour objectif d’alléger le montant du remboursement.

Taux fixe ou variable ?

Le choix entre un taux fixe ou un taux variable peut entraîner de lourdes conséquences. Si le taux fixe reste identique pour l’ensemble de la période d’emprunt, le taux variable offre la possibilité de profiter d’éventuelles baisses des taux ainsi qu’un taux d’emprunt inférieur à un taux fixe au début de la période d’emprunt.